DE  EN


Développement

Jouissant d’une excellente réputation dans le domaine des courses automobiles, la société anglaise Ilmor Engineering Ltd. a construit en 2007 un moteur de banc d’essai de 1.478 cm³ sur base de ce concept des 5 temps (moteur à 5 temps Ilmor). Les valeurs mesurées sur le banc d’essai étaient une puissance de 130 CV à 7.000 tr/min, un couple de 166 Nm à 5.000 tr/min et une consommation de 226 g/kWh. Bien que la combustion dans les deux cylindres haute pression ne correspondait pas aux règles de l’art lors les premières mesures, les valeurs de consommation obtenues étaient très prometteuses.

Vous trouverez ici les résultats de ces premières mesures sur banc d’essai.

Avant qu’un contrat ne soit signé avec la société Ilmor Engineering Ltd., cette dernière avait fin 1999 analysé le concept des 5 temps.

Vous trouverez ici le rapport en langue allemande au format PDF (avec l’aimable autorisation de Mercedes-Benz HighPerformanceEngines Ltd., successeur légal de Ilmor Engineering Ltd.).

Cette étude fut menée par le Dr. Hans Alten, employé d’Ilmor et spécialiste réputé en matière de calcul de l’alimentation, avec le programme Boost développé par AVL, et en collaboration avec l’inventeur Gerhard Schmitz. Il convient de souligner que cette étude théorique prévoyait une consommation spécifique optimale de 200 g/kWh à 4000 tr/min pour le moteur à 5 temps équipé d’un « dispositif d’injection indirecte ». Cette valeur fut quasi confirmée plus tard lors d’une simulation avec le logiciel d’alimentation GT-Power. Sur base de ces prévisions, ce n’est pas étonnant que le tout premier prototype à 5 temps ait pu réaliser dès le début, comme mentionné précédemment, une consommation spécifique de 226 g/kWh sur le banc d’essai.

Depuis le printemps 2008, la société Ilmor Engineering Ltd. poursuit le développement du moteur à 5 temps sans son inventeur, Gerhard Schmitz. Un moteur à 5 temps pouvant équiper un véhicule est promis depuis longtemps.

À partir de la mi-2008, un constructeur automobile allemand développait également un moteur de banc d’essai fonctionnant selon ce principe des 5 temps. Ce constructeur désigne ce concept par les termes de « détente étendue des gaz d’échappement » (Extended Exhaust Gas Expansion). L’inventeur Gerhard Schmitz agissait comme conseiller du constructeur lors du développement et de la simulation GT-Power. La simulation GT-Power prévoyait une consommation de seulement 204 g/kWh (cylindrée : 2.000 cm³, puissance : 244 CV à 6.500 tr/min, couple : 265 Nm à 6.000 tr/min).

À partir du printemps 2009, les valeurs calculées par simulation étaient vérifiées sur banc d’essai. Le constructeur se passa à partir de ce moment de la collaboration de l’inventeur, Gerhard Schmitz, et plus aucune donnée ni mesure ne lui fut transmise. On peut supposer que les valeurs simulées ont été confirmées sur le banc d’essai et que ce constructeur automobile continue à développer le concept des 5 temps dans le secret pour travailler à une percée technologique.

Jusqu’à présent, l’amélioration de la consommation d’un moteur à cycle d’Otto classique se faisait toujours par pas minuscules en terme de pour cent.

Un concept qui promet une amélioration de la consommation de l’ordre d’une grosse dizaine de pour cent est d’emblée considéré par l’industrie automobile comme étant irréaliste et fantaisiste.

Jusqu’à présent également, aucune amélioration de la consommation ne reposait sur un changement du principe de base du moteur à cycle d’Otto – le principe des 4 temps.

L’idée d’une post-détente n’est pas neuve, elle date déjà de plus de 50 ans. C’est uniquement la combinaison entre post-détente et suralimentation qui est responsable du succès du concept des 5 temps.

Pour convaincre l’industrie automobile de ce concept des 5 temps, l’inventeur doit construire lui-même un moteur à 5 temps, présenter un véhicule équipé d’un tel moteur et disposer de toutes les valeurs de mesure pertinentes.

protection des données
mentions légales